December 20, 2016

November 22, 2015

January 21, 2015

December 12, 2013

December 1, 2012

Please reload

Le sevrage des chatons

On voit de plus en plus d’éleveurs refuser de livrer les chatons destinés à la compagnie avant leurs 3 mois révolus car les chatons ne seraient pas « sevrés ». Oui mais pourquoi ? Pourquoi le sevrage est passé dans les esprits de certains de 2 à 3 mois ?

 

 

 

Pour expliquer ce point, il faut refaire l’historique des 3 premiers mois de vie d’un chaton :

 

  • 1er mois : il tête, il dort, il tête, il dort, il se fait laver par maman,… A partir de 1 à 2 semaines, il ouvre les yeux et commence à observer, puis dort, tête, commence à bousculer sa fratrie ou sa mère à la fin du mois…

  • 2ème mois : il commence à vadrouiller, à voir du paysage. Il commence ce deuxième mois par gouter autre chose que du lait jusqu’à être totalement autonome sur le plan alimentaire à la fin. Il regarde et copie sa mère : ce qu’elle mange, comment elle va à la litière, comment elle joue, … Il apprend à vivre dans son environnement : le bruit, les humains, les autres animaux. A  la fin de ce second mois, il est sevré alimentairement de sa mère, il joue et interagit avec son monde. Sur le plan administratif, il est identifié et a reçu sa primo vaccination à la fin de cette phase.

  • 3ème mois : il est indépendant sur le plan alimentaire dès le départ mais il doit apprendre comment se comporter. C’est comme s’il rentrait à l’école. Il apprend les règles de jeux (ne pas faire mal par exemple), de vie  en communauté (qui est le patron), la chasse (pour ceux qui vivent à l’extérieur), le toilettage (pour les bichonnés), … Et reçoit son rappel de vaccins

 

 

 

Pourquoi, selon moi, vendre un chaton à 2 mois n’est pas forcément un acte « irresponsable » ?

 

Vendre un chat qui est sevré sur le plan alimentaire mais n’a pas reçu les bases de comportement par sa mère et son éleveur à une famille qui ne connait pas suffisamment les chats et ne sait pas comment  les éduquer n’est pas une bonne idée. Combien de fois on voit passer des messages: « mon chat me griffe, me mord, … il me fait mal, je ne sais pas quoi faire » ?

 

Oui mais voilà, pour ceux qui ont déjà éduqué plusieurs chats, ce n’est pas forcément leur choix d’avoir un chat éduqué par une autre famille, une autre philosophie de vie. En effet, selon les cas, les chatons peuvent avoir accès à l’extérieur chez un éleveur alors que l’acheteur voudra un chat qui ne sort pas. Il pourra ne pas avoir été suffisamment guidé dans l’apprentissage du jeu car les enfants des éleveurs pourront s’amuser avec sans leurs en apprendre les règles ou l’éleveur pourra  avoir beaucoup de chatons et ne pas avoir suffisamment de temps à passer avec chacun pour leur apprendre de manière individuelle et poussée à respecter les humains pendant le jeu, sans les griffer, sans les escalader… Même chose pour le dodo : certaines familles peuvent ne pas vouloir avoir de chats dormant avec eux alors que la nurserie peut être dans la chambre chez l’éleveur, il n’aura pas voyagé donc n’aura pas appris à ne pas miauler en voiture… Il y a beaucoup de différences potentielles entre le milieu de vie de l’éleveur et celui de l’acheteur, certaines fois ce sera très similaire, d’outres fois pas du tout. Or, il est plus facile de lever les interdits que d’en remettre, autant avoir les plus proches de son futur environnement dès le départ. Et, selon moi, et contrairement à ce que beaucoup pensent, un chat s’éduque ! Et c’est naturellement le but de ce 3ème mois qui sera clé dans la vie de l’animal. Au passage, il ne faut par ailleurs pas lâcher l’affaire pendant toute la première année du chat car les limites seront régulièrement testées.

 

J’ai personnellement eu la chance d’avoir mes chats entre 8 et 10 semaines et j’ai pu les éduquer à ma manière. Mes chats ont donc toujours été élevés selon mon mode de vie : pas de sortie (même sur un balcon), pas de griffures, pas de griffades hors de l’arbre à chat, pas de visite du plan de travail de la cuisine ou de la table à manger, un toilettage qui correspond à leurs besoins, un accès à toutes les pièces et un silence religieux en voiture. J’utilise même ce 3ème mois pour faire découvrir plein de nouveaux gouts au chaton pour qu’il ne se limite pas à la même alimentation mais aussi pour connaitre ce pourquoi il se damnerait car c’est toujours utile de connaitre l’aliment ultime si le chat vient à être malade. Bref, mes chatons ont reçu l’éducation qui convient à mon mode de vie et non seulement j’en suis fière mais je sais aussi que ce sera toujours un bonheur sur ce plan pendant toute leur vie.

 

Autant je suis d’avis de ne pas livrer un chaton de moins 3 mois à un novice, autant je pense, que face à des particuliers expérimentés ou entre éleveurs, les 3 mois ne sont pas indispensables et que dès que le chaton est autonome sur le plan alimentaire et a un poids proche de 1kg au moins il peut rejoindre la famille dans laquelle il passera les longues années de sa vie.

 

Voilà, c’est mon avis personnel et ce n’est en aucun cas une critique des méthodes de chacun.

Mots Clés

Please reload

Nos Articles

Nos Articles

A lire également

© 2014-2019. Mentions Légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now